Waly Dia à Saint-Fargeau-Ponthierry
Waly Dia à Saint-Fargeau-Ponthierry 

Portrait

Waly Dia, la punchline qui fait mouche !

Archi-doué, cet humoriste touche-à-tout est passé par la télévision et la radio sans jamais renoncer à ses premières amours, la scène. Il s’arrête le 26 mars à Saint-Fargeau-Ponthierry avec son nouveau spectacle "Ensemble ou rien". Désopilant !

Publié le

Waly Dia

Alors, comment ça va mes collabo-antivax-indigéno-zadisto-décroissants-assistés ? Augmentation des prix, mesures sanitaires, pass vaccinal, troisième dose... Mais... et l’Islam dans tout ça ? La pandémie, ça bouscule tous nos fondamentaux. En ce moment, tu peux ouvrir des mosquées, mettre des voiles à des bébés, tout le monde s’en fout. Aujourd’hui un mec qui crie Allah akbar dans la rue, ça fait moins peur qu’un mec qui tousse sans masque. 

Un débit de mitraillette, les yeux pétillants, le sourire enjôleur qui se devine sous le masque de rigueur, c’est ainsi que Waly Dia démarrait en janvier dernier l’une de ses chroniques sur France Inter, dans l’émission quotidienne animée par Charline Vanhœnacker et Alex Vizorek, Par Jupiter !
 

Olivier Dubois n'est pas à Ibiza - La chronique de Waly Dia

Grenoble, Nantes et Paris

Retour en arrière. Né il y a 33 ans à Grenoble d’une mère française et d’un père sénégalais, Waly Dia quitte sa ville natale en 2010 pour s’installer à Nantes. C’est là qu’il se lance sur scène et étrenne ses premiers numéros de stand-up. Persévérant et bourré d’énergie positive, il part alors à la conquête de Paris et du public. Candidat pour l’émission de Laurent Ruquier, On n’demande qu’à en rire, il en devient pensionnaire en 2011, grâce à ses chroniques et punchlines hilarantes. Nouvelle étape en 2012 : Waly Dia rejoint le célèbre et impitoyable Jamel Comedy Club. C’est là qu’il joue son premier spectacle, Garde la pêche.

Waly Dia garde la pêche (spectacle complet VF)

“Jeffrey, remets-nous des glaçons !”

Waly Dia devient une figure familière du petit et du grand écran. On le voit à la télévision, dans des séries (Commissariat Central, Osmosis), des téléfilms (Avis de tempête de Bruno Garcia, À mon tour de Frédéric Berthe) et au cinéma (en 2016, il tient le rôle principal dans Père fils thérapie ! d’Emile Gaudreault). En 2014, il participe au clip “Fresh Prince” du chanteur Soprano, qui contribue beaucoup à sa notoriété. Habillé en serveur, avec gants blancs, nœud papillon et un bol de glaçons à la main, il traverse l’écran dans tous les sens, accourant lorsqu’il entend “Jeffrey, remets-nous des glaçons !”, réplique culte qui a abondamment circulé sur les réseaux sociaux et que Waly Dia lui-même s’est ensuite amusé à détourner dans ses propres vidéos.

Enfant de son époque, Waly Dia n’a jamais oublié la scène. C’est là qu’il a commencé, là qu’il se sent en communion avec le public et où son sens de la répartie fait merveille. Son deuxième spectacle, Ensemble ou rien, est en phase avec la folie du monde, où chacun en prend pour son grade. Le “vivre ensemble”, l’écologie, l’éducation, la condition des femmes, tout est passé à la moulinette à un rythme frénétique. Revigorant et diablement drôle ! 

Article rédigé par Virginie Champion (agence TOUTécrit)

A retrouver