André Manoukian

© Emmanuelle NEMOZ 

Portrait

André Manoukian, ce touche-à-tout

Si La Nouvelle Star (M6) l’a projeté en pleine lumière aux yeux du grand public en 2003, le musicien n’en était pas moins, déjà, un artiste accompli, en tant qu’auteur, compositeur et producteur. A retrouver le 7 octobre à Melun.

Publié le

André Manoukian, ce touche-à-tout

La musique a bercé l’enfance d’André Manoukian. Natif de Lyon et fils d’un musicien amateur, il suit des cours de piano classique dès l’âge de 6 ans, avant que le jazz ne le transporte, lorsqu’il découvre le pianiste Fats Waller. Son parcours le conduit ensuite des clubs de la capitale des Gaules jusqu’à la prestigieuse Berklee School of Music de Boston. En 1984, André Manoukian rencontre Liane Foly. Auteur de plusieurs de ses succès, il s’amuse alors à glisser du jazz dans les compositions, ainsi que des accords de blues. 

Chanson, jazz et télévision

Auteur-compositeur, arrangeur, pianiste et producteur, il se forge une solide réputation qui lui vaudra de travailler avec Charles Aznavour, Gilbert Bécaud, Nicole Croisille ou plus récemment Camille Bazbaz. Pour autant, il ne délaisse pas le jazz, comme en témoignent ses collaborations avec l’accordéoniste Richard Galliano ou la chanteuse afro-britannique Malia. En 2007, André Manoukian se lance en solo avec l’album Inkala, mélange de compositions originales et de folk song d’Arménie, son pays d’origine. Le petit écran n’est pas loin, puisqu’il commence à concevoir des émissions en lien avec la musique. Dans un documentaire avec le chanteur Tété, il nous invite au voyage, à la rencontre des héritiers du jazz, du blues, du folk, du hip-hop et du rock. En 2010, André Manoukian crée le festival Cosmojazz à Chamonix, animé par cette idée d’inviter des artistes à jouer sur des sites naturels. Des musiciens népalais joueront ainsi sur l’Aiguille du Midi.

André Manoukian : "La musique est la dernière chose qui rassemble et relie les gens"

Seul au piano 

Chroniqueur (Encore un matin sur France Inter et La vie secrète des chansons), présentateur de l’Eurovision, auteur de livres et de bandes originales (Jean-Philippe, Quatre étoiles), il ne manquait peut-être qu’un seul-en-scène à André Manoukian. Il a donc écrit “Le chant du périnée, conférence psycho-érotique”. Au piano, il nous dit pourquoi certaines notes nous font pleurer, quand d’autres nous angoissent ou nous rendent fous d’amour. Au gré du spectacle, son exploration chemine dans les mystères de la voix, de l’Égypte antique à Sheila, en passant par les castrats de la Renaissance et le jazz. Une histoire de la musique singulière, touchante et envoûtante. 

Portrait réalisé par Claire Teysserre-Orion (agence TOUTécrit)

Rendez-vous avec André Manoukian